Merci Nicky!

Merci Nicole, grâce à toi j’ai enlevé les œillères que j’avais. J’ai enfin percuté, entendu ce discours que je  rencontre dans chaque bouquin, article, « études » que je lis sur les bibliothèques, les bibliothécaires et leur évolution. Cette direction que prends le métier et qui n’en est pas mon idée. Cette croyance collective que c’est un métier passion, bien plus, un sacerdoce. Cette attente des tutelles, du public, de la « société » que nous n’avons finalement pas vraiment de compétences concrètes mais à la fois la capacité de remplacer la défaillance de certains services publics et que nous sommes des sortes de google humain corvéables à merci (puisqu’on ne fait pas grand chose)

Autant je trouve assez normal, naturel, logique la création de lieu hybride, où se côtoient divers services. Que ce soit des lieux de rencontre avec un esprit participatif. Autant chacun son rôle, le mien est celui de la promotion de la lecture publique et du savoir, de donner accès à des contenus, je suis médiateur entre une oeuvre, un documentaire. Mais je ne suis pas conseillère pôle emploi, courrier des cœurs, baby sitter, assistante sociale, écrivain public, animatrice de centre de loisirs ou apprenante FLE.
Oui aujourd’hui nous devons être polyvalent, mais si le contenus n’est pas le cœur de mon métier et bien je pars. Je ne veux pas participer à la destruction d’un métier que j’aime. Si ce n’est pas dans ,2, 5, ça sera dans 10 ans que l’on me demandera de venir ouvrir la bibliothèque le dimanche pour le club tricot.
Alors Nicole, il n’y a pas eu beaucoup de place au débat pendant cette formation mais merci. Grâce à toi je sais ce qu’il me reste à faire. Changer de métier. Tant pus pour le rôle de la grande méchante, tant pis pour l’égoïsme. Mais maintenant je vais arrêter de courir après un idéal des années 80. Je vais faire ce que j’aime. Et ce que j’aime ce n’est pas travailler.
edit : depuis la formation et la rédaction de ce post j’ai lu dans la gazette des communes un article où il est écrit qu’il faut vraiment que les bibliothécaires se demandent comment ils peuvent être utiles… Heureusement j’étais de bonne humeur ce jour là
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s