Les habitués

Il y a celui qui a plein de poils sur le torse et qui apprends le japonais (je l’ai aussi croisé au festival Jazz à St Antoine).

Il y a l’indienne avec qui on se dit bonjour, et que je croise souvent quand elle va chercher sa fille.

Il y a la blonde aux lunettes rondes et souvent sa copine brune frisée.

Il y a cette maman à l’air slave qui se faufile pour trouver une place à sa fille.

Il y a la naine.

Il y a ce reubeu que je sais avoir déjà vu ailleurs dans Montreuil, sans doute une connaissance d’ami. On hoche la tête pour se saluer.

Il y a les deux « profs » qui parlent fort et qui m’agacent.

Il y a le papa qui donne toujours son smartphone à sa fille.

Il y a parfois Marie, Elise, les amoureux secrets autistes, moins souvent Céline (c’est quand je suis en avance). Et les autres inconnus seul, ou qui se retrouvent.

Un rapport intime à ce lieu public que sont les transports en commun. Toujours la même place comme une propriété privée, l’agacement qu’elle soit occupée par un autre même si l’on est assis ailleurs… L’habitude collective car nous avons tous toujours les mêmes places, comme des lycéens en classe.

12558544_1028590260517692_1349688841_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s