Samedi 17h38

Penser aux petites choses aujourd’hui. Oublier la fatigue. Oublier le craquage. Ne pas penser. Oublier la fatigue des autres. Oublier leurs sollicitations.

Garder le sourire d’Elsa que j’ai reçu avec sa classe et qui est venue s’inscrire et montrer la médiathèque à sa maman.
Garder la bonne humeur et les remerciements pour l’aide apportée à cette instit qui cette année fait la classe à la maison à sa fille.
Garder l’échange avec le père et son fils sur l’orientation de ce dernier.
Sourire en pensant qu’aujourd’hui était une bonne journée pour la recherches des livres en réserve.
Apprécier que la jeune fille qui fait la médiation de l’expo soit venue s’inscrire et prendre des livres parce qu’elle s’ennuie.
Penser au week end qui est là, oublier, laisser couler, glisser. La directrice, la famille cacahuète, les selfies des ados, les collègues épuisés aussi. Laisser tout ça loin derrière soi.
Rentrer.
Prendre un thé. Se mettre confortable. Attraper des bisous au vol. En donner dans les petits plis du cou.
Se glisser sous le plaid, serrer l’un contre l’autre.
Se reposer. S’aimer.
20160208_180610
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s