Notre voyage de noces en Mongolie

SONY DSC

Tout d’abord je vais répondre à la question que vous vous posez sans doute et qu’on nous a posé environ 150 fois : pourquoi la Mongolie?

Et bien nous ne savons pas vraiment. Alors que nous n’étions pas ensemble depuis très longtemps nous parlions voyage et voyage de rêve, et nous avons tout les deux cité la Mongolie pour les paysages immenses et magnifiques. Nous nous sommes dit que c’était un signe, et que nous étions vraiment fait pour être ensemble, mais ce voyage coûtant quand même très très cher, nous ne pensions pas y aller pour de vrai un jour… Et puis 8 ans plus tard nous nous sommes mariés et nous l’avons mis sur notre liste de mariage. Nos invités ayant été (nombreux) et généreux nous avons pu réaliser un de nos rêves visiter la Mongolie.

Voilà pour le petit historique.

Le voyage a été à la hauteur de nos espérances, nous avons rencontré des personnes véritablement adorables, les paysages étaient à couper le souffle. Tout était absolument parfait et voici un (long) post pour vous en dire un peu plus.

SONY DSC
Un combi russe très résistant mais d’un confort relatif.

Partir avec une agence :

Nous sommes partis avec une agence de voyage et avions un guide et un chauffeur avec nous tout le long de notre séjour. Nous partions donc à la découverte mais moins à l’aventure que d’habitude. Nous n’avions jamais fait de voyage organisé et c’est quand même un autre rythme une autre manière de voyager, beaucoup plus « à la cool » que ce dont nous avons l’habitude. Nous sommes partis avec l’agence Step In via le printemps voyage et notre liste de mariage. Nous avons quand pris l’option voyage en amoureux et pas en groupe plein de « tamalou » et autre « jaibobola »…

Nous avons eu beaucoup de chance nous sommes tombés sur une guide formidable car je pense que dans ces cas là c’est vraiment le guide qui fait le voyage. Notre guide était francophone avait 25 ans et était adorable. Elle a su comprendre nos envies et lorsque nous avions fini la journée prévue dans le programme de ‘agence elle n’hésitait pas à nous proposé d’aller voir les ruines d’un temple à une heure de marche, de rallonger la ballade à cheval. Sans elle nous serions vraiment passé à côté de ce pays si riche en histoire et si étendu. Elle était vraiment très enthousiaste et pleine d’envie de partager avec nous sa culture et l’amour de son pays. Car oui notre guide est fan de son pays! Mais je crois qu’elle nous a apprécié aussi si nous en croyons son petit mot « vous n’êtes pas comme des parisiens mais comme des belges! »

SONY DSC
le monument de l’amitié Russo-Mongole à Oulan Bator

La culture Mongole et la religion :

Nous avons beaucoup appris sur la culture Mongole et leur histoire. Nous ne le savions pas mais ils sont vraiment proches des russes (dans leur écriture et dans leur langue). Comme disait notre guide « les russes sont comme nos frères ». Effectivement, la Mongolie coincée entre la Chine et la Russie, a beaucoup souffert à cause des Mandchous qui souhaitaient les réduire en esclavage, aidés par les Russes ils ont réussi à se libérer. Ensuite le communisme a fait construire une école, un hôpital et un centre culturel dans chaque ville. De bonnes choses. Cependant nous avons un peu abordé certain sujet comme la dictature communiste et les purges (contre les moines bouddhistes qui n’ont pas tant que ça été mal vécu, selon notre guide toujours…), la politique actuelle (la corruption et les lois sociales… La peine de mort…)

SONY DSC

SONY DSC

Lors de notre séjour nous avons visité pas mal de temples bouddhistes et appris énormément de choses sur une religion que nous ne connaissions pas du tout… C’est la religion majoritaire et nous avons vu plein de foulard bleu (la couleur sacrée) partout! Dans les maisons, sur les monuments sur le bord de la route…

SONY DSCLes Nomades :

Nous avons rencontré 3 familles de nomades au cours de nos activités. Il faut avant tout savoir une chose c’est que les nomades ne manquent de rien. Ils ont des conditions de vie difficiles, mais ce n’est pas le tiers monde. Les gens mangent à leur faim, sont habillés chaudement. Attention je ne dis pas qu’il n’y a pas de pauvreté, car il y en a notamment pour les citadins, je parle bien là des nomades qui ont gardé le rythme de vie de leurs ancêtres.SONY DSC

Les nomades donc vivent en yourte (ger en mongole) et se déplacent selon la saison. Nous en bons français nous imaginions qu’ils se déplaçaient à travers tout le pays mais en fait pas du tout… Chaque emplacement est à environ 30 kilomètres. Chaque année, ils retrouvent les emplacements de l’année précédente. Les nomades doivent s’enregistrer à la préfecture afin d’obtenir une aide et surtout pour que les enfants aillent à l’école de la ville la plus proche. Si l’école est trop éloignée, les enfants sont pour la semaine en internat et rentrent pour le week end. L’école est obligatoire, les mongoles sont instruits et vont de plus en plus à l’université. Les nomades sont des éleveurs de bétails : yaks, bœufs, chevaux, chèvres, moutons.

SONY DSC
On se marre en regardant la démonstration de lutte (sport national) entre la guide et l’aînée des sœurs.

Dans les guides on vante la générosité et l’accueil des nomades et c’est peu dire. Les nomades sont ultra accueillants et gentils. Nous avons même eu le droit à un petit cadeau de la part d’une dame quand elle a su que c’était notre « voyage de mariage ». Nous avons vraiment passé des moments chouettes dans les familles.

Les paysages :

Les paysages sont absolument dingues en Mongolie et c’est bien d’ailleurs pour cela que nous avions choisi cette destination. Nous avons vu : des plaines, des steppes, du désert et un peu de forêt.

Nous en avons pris plein les mirettes. C’est immense. Nous n’avions jamais rien vu d’aussi grand, ni aussi loin à l’horizon (sauf la mer, mais l’impression est tellement différente.). Je n’aurais jamais les mots pour exprimer cette sensation d’apaisement que l’on ressent en regardant les paysages. Cette immensité et cependant la sensation d’être à la juste place, de faire partie d’un tout sans pour autant avoir l’impression d’être une chose insignifiante dans l’univers. Je vous laisse avec nos photos en espérant réussir à vous donner un peu des sensations que nous avons eu.

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC SONY DSC

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s